Le sport quand il fait chaud.

27 août 2017by Oretocoach0
Peut-on-faire-du-sport-quand-il-fait-tres-chaud-jpg.jpg

Faire du sport quand il fait chaud : L’hiver notre motivation fait grise mine, et l’été, elle fait pâle figure ! Il faut reconnaître que la chaleur estivale n’aide pas toujours : on se dit qu’on transpire déjà suffisamment toute la journée, et la chaleur a tendance à nous faire nous sentir empaté(e) !

Attention aux idées reçues!

La chaleur n’est pas à considérer comme une difficulté qui permettra à notre corps de sortir de sa zone de confort et de progresser. Non, la chaleur peut être dangereuse durant un effort intense voire fatale. Gardez à l’esprit qu’elle est même contre-performante puisque pour vous faire une idée, perdre 1% de son poids en eau revient à perdre 10% de force.

Pour les enfants et personnes de plus de 65 ans, or la natation, il est conseillé d’attendre que les températures  redeviennent plus clémentes pour avoir une activité sportive.

Attention, faire du sport sous un soleil de plomb ne contribue pas à la perte de poids contrairement aux idées reçues, il déshydrate principalement ! Ce n’est pas la graisse qui est évacuée à travers la transpiration, mais bien l’eau du corps. La déduction de tout cela est donc de bien boire ! Eau, infusion, etc,  pour garder votre corps bien hydraté.

Adapter son entraînement

Il est possible d’adapter ses entraînements l’été. Par exemple, privilégier des sport moins cardio et plus statiques comme le gainage ou doux comme le Swiss Ball, privilégiez également une plage horaire où le soleil n’est pas au zenith. Le matin tôt ou en début de soirée sont les moments les moins risqués. Si vous pratiquez du sport en salle, il y a de fortes chances qu’elle soit climatisée alors pas d’excuse!

La tenue adéquate

Il est inutile de jouer au mille-feuilles en espérant transpirer toute l’eau de son corps pensant mincir ! Privilégiez des tenues sportives techniques aux couleurs claires. Leur matière permet d’évacuer au mieux la transpiration et de faire respirer la peau. Idem pour les baskets, on ne les remplace pas par des tennis en tissu léger, on garde des chaussures adaptées et avec une semelle.

Le p’tit en-cas

Qui dit chaleur, dit organisme affaibli. Avant de s’entraîner on avale un en-cas sain pour éviter les malaises. Un fruit, des graines, un yaourt bref quelque chose de léger mais qui donne de l’énergie.

On optimise la bronzette à la plage

Si vous avez la chance de faire des séances de bronzage sur le sable, profitez-en pour faire votre sport l’air de rien : jeu de raquettes, badminton, beach volley et même simple marche sur le littoral avec l’eau jusqu’au genoux ! La marche sur le sable stimule la circulation des jambes, ce qui est excellent pour lutter contre la sensation de jambes lourdes ou la cellulite !

S’avoir s’écouter

Inutile de chercher la performance absolument. Si vous sentez votre corps s’affaiblir il est surement temps d’arrêter l’effort avant une alerte possiblement plus grave. Lorsque la température corporelle devient trop haute, le muscle est attaqué par la chaleur et des coups de chaleur peuvent s’en suivre. D’autre part, cet effort n’est plus bénéfique pour le corps alors autant le laisser au repos.

La douche froide

Evitez le piège de la douche froide en fin de séance. Attendez que la température corporelle redescende doucement, en marchant par exemple tranquillement à l’ombre.

Oretocoach


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Free WordPress Themes, Free Android Games